Annonce ToutSurTout

Bienvenue sur toutsurtout.biz

Radio TST

Si vous souhaitez participer vous aussi aux discussions sur le forum, il faut vous inscrire ou vous connecter.

Le Thème TST Été est maintenant en place.

Les inscriptions sont actuellement FERMEES.

Message 1 Discussion postée le 01-11-2009 à 19:33:35

Solenne
Avatar de Solenne


Statut: Modératrice insomniaque
Avancement: Niveau 4
Lieu: Avec Loic
Date d'inscription: 26-09-2009
Messages: 6 858

Compost : pourquoi et comment le réaliser ?

Compost : pourquoi et comment le réaliser ?

Composter, c'est recycler les déchets verts du jardin et de la maison en les amassant en tas pour qu'ils se décomposent.
Le compost permet de limiter les gaspillages et de faire des économies.
Qu'est ce que le compost ?
‘Compost' signifie ‘Engrais composé'. C'est un fertilisant à base de déchets d'origine végétale ou animale. Une fois décomposée par des micro-organismes (bactéries, champignons,...), mélangée et mise en tas, cette matière organique produit un engrais de qualité totalement naturel qui nourrit vos plantes, les rend plus saines et plus résistantes aux maladies. C'est l'engrais le plus équilibré : plus vous compostez d'éléments différents plus votre compost sera complet. Il renforce l'aptitude de votre sol à retenir l'eau et les nutriments indispensables à votre plante.
Processus de compostage
Dans des conditions favorables, les matières organiques mises en tas se désagrègent après l'intervention des micro-organismes et organismes vivants (vers de terre, insectes,...). Ils absorbent, les substance organiques et les transforment en un sol riche en éléments nutritifs.
Ces réactions nécessitent de l'oxygène et dégagent de la chaleur. La température au cœur du compost augmente jusqu'à 50 à 70°C au fur et à mesure de la décomposition, puis diminue.

REMARQUE : Plus le tas est volumineux plus la montée en température sera importante et plus rapide sera le compostage.
Mettre en place son compost
Où faire son compost ?
Un bon emplacement pour un tas de compost est à l'ombre car une situation trop chaude le dessèche. Pensez à l'arroser s'il est trop sec et à le couvrir pour éviter le lessivage.
Comme composteur, vous pouvez utiliser les silos du commerce ou le construire vous-même avec des planches de bois ou du grillage. Prenez garde à bien laisser le fond de votre bac à compost en contact avec le sol car c'est une source directe de micro-organismes (comme les lombrics) indispensables à la réussite de votre compost. L'idéal est d'avoir au moins deux compartiments à compost afin de pouvoir le retourner aisément. Pendant que vous laissez un bac terminer sa fermentation en compost, remplissez le second et ainsi de suite !

ASTUCE : Pour ceux qui désirent composter une petite quantité de déchets, vous pouvez creuser un trou directement dans la terre. Creusez une tranchée de 20cm de profondeur et d'une largeur correspondant à la quantité de déchets que vous souhaitez. Couvrez de paille ou d'un plastique noir et maintenez humide comme pour un compost normal.
Il existe également des composteurs de balcons pour ceux qui ne possèdent pas de jardin.

Mélangez
Il faut mélanger le tas le plus souvent possible (toutes les 4 à 6 semaines) pour une bonne aération. En effet, les bactéries responsables de la fermentation ne sont pas mobiles. Il faut donc favoriser leur contact avec tous les matériaux du compost.
Attention, le premier retournement ne doit être fait que 2 à 4 semaines après la mise en tas des déchets. Vous évitez ainsi de faire redescendre la température et sauvegardez l'activité des bactéries qui aiment la chaleur.
Avec une fourche, ramenez les couches inférieures sur le dessus. C'est le moment d'y incorporer des activateurs naturels (urine, fumier de volaille, poudre d'algue, poudre d'os marine) qui stimulent l'activité.

ASTUCE : Ajoutez de la terre en guise de levain, et un lit de branchage pour l'aération.

Humidité
Il est important que vous contrôliez l'humidité de votre compost. Pour vérifier qu'il est satisfaisant, comprimez une poignée de compost dans votre main. Si des perles d'eau commencent à apparaître le taux d'humidité est bon.
Si le compost est trop sec, les bactéries meurent et seuls les champignons continuent à travailler. Vous verrez alors apparaître des filaments mycéliens blancs. Dans ce cas arrosez votre compost. Vérifiez également que l'aération n'est pas trop importante (espace entre les planches,...), que l'emplacement n'est pas trop venteux. Vous pouvez couvrir votre tas de compost avec une bâche après l'avoir arrosé, elle gardera l'humidité.
S'il y a trop d'eau dans votre compost, un manque d'oxygène s'installe. Les bactéries aérobies (qui ont besoins d'oxygène) sont remplacées par des bactéries anaérobies (qui n'ont pas besoins d'oxygène) qui dégagent des gaz et engendrent des odeurs désagréables. Dans ce cas pensez à bien le mélanger pour éviter que certaines zones à l'intérieur ne soient trop humides. Pensez également à découvrir votre tas par temps sec pour augmenter l'aération. Si le taux d'humidité est vraiment trop important étalez (par temps sec) sur le sol une partie du compost durant quelques heures, puis remettez le dans le bac à compost.
Quand le compost est-il prêt ?
Il peut être mûr au bout de 3 à 6 mois au printemps/été ou 6 à 9 mois en automne/hiver s'il est bien isolé et retourné régulièrement.
Alors il sent la terre forestière, l'humus et s'effrite facilement. Retirez-le par la base et incorporez-le au pied des plantes ou dans les trous de plantation. Attention à ne pas l'enterrer mais à l'incorporer de façon superficielle. Epandre 30 à 70kg de compost pour une surface de 100m², trois fois par an.
A la fin du compostage le tas aura perdu 2/3 de son volume initial, mais il sera concentré en éléments nutritifs.

ASTUCE : Si vous n'avez pas obtenu suffisamment de compost pour l'ensemble de votre jardin n'hésitez pas à le compléter par du compost commercial prêt à l'emploi.

Le tamisage
Lorsque votre compost est prêt, il reste toujours quelques fragments non décomposés. Vous pouvez les récupérer en tamisant votre composte. Réincorporez-les ainsi dans votre prochain tas de compost.
Quelles matières composter ?
Pour un compost 100% naturel, utilisez les déchets verts de la maison et du jardin. Tout se recycle au jardin : ce qui vient de la terre retourne à la terre pour protéger et nourrir le sol.
Utilisez des matériaux variés et broyés (les micro-organismes seront plus efficaces si les déchets sont en petits morceaux) en mélange équitable secs (bois, rameaux, feuilles mortes) et humides (encore verts). La diversité des déchets utilisés fait du compost le meilleur engrais organique.

Ne pas composter : les plantes susceptibles de porter des maladies (rosiers et arbres fruitiers) ; les mauvaises herbes en graine ; les fruits malades ; le papier journal qui peut être toxique. De façon générale, éviter les matériaux qui se décomposent difficilement.

REMARQUE : Les fumiers doivent être utilisés bien décomposés, car frais, ils sont riches en éléments solubles trop concentrés pour la croissance des plantes.




https://www.world-lolo.com/images/uploads/image.num1351106986.of.world-lolo.com.gif

 

Visualiser ce message en mode lecture